11 déc. 2017 | Actualités |

L’Assemblée Générale du Conseil des Jeux du Pacifique (CJP) a décidé à l’unanimité de suspendre l’adhésion de l’Association des Jeux de Tahiti Nui au Pacifique (COPF) en raison de l’ingérence du Gouvernement Polynésien dans l’autonomie et l’indépendance des associations sportives, faisant état de calomie dans sa decision de boycoter le Mini Jeux du Pacifique 2017 du Vanuatu

 

La suspension prendra officiellement effet après la cérémonie de clôture des Mini-Jeux du Pacifique 2017 à Vanuatu et restera en vigueur jusqu’à ce que le Conseil exécutif du CJP soit convaincu que cette interférence politique a cessé et que l’autonomie du COPF est pleinement respectée.

 

Le président du CJP, VidyaLakhan, a déclaré: “Le gouvernement de Tahiti avait écrit au CJP pour lui dire que si nous n’aceptons pas ce qu’ils veulent, ils demanderaient alors, à leurs fédérations nationales de boycotter les Jeux du Vanuatu.

“Nous voyons cela comme une ingérence politique directe.

 

“Le Conseil exécutif a pris la mesure que si nous n’agissons pas, si nous ne prenons pas la bonne décision, ces choses là vont continuer”, a déclaré Lakhan.

 

La plupart des 19 associations des Jeux du Pacifique presents, se sont prononcées en faveur de la suspension.

Tahiti a également été suspendu en tant que membre associé du Comité National Olympique d’Océanie.

 

Histoire et photo par ONOC