11 déc. 2017 | Actualités |

 

«J’ai l’impression de travailler dans un grand hôtel, que nous devons vérifier auprès de nos clients, qu’il y a suffisamment de réserves d’eau et d’assainissement pour eux, assistant et répondant à leurs demandes à la réception», a déclaré Leisara Carlo.

Leisara est une bénévole et son devoir est d’être au bureau de réception ou d’information, situé au centre des athlètes, connu sous le nom de Centre des congrès.

“Le premier jour, c’était un défi pour nous, parce que nous sommes un peu timides de parler ou de s’adresser en Bislama, notre langue pidgin comme parlé aux îles Solomons et également en Papouasie-Nouvelle-Guinée (avec des différences mais compréhensif) en pensant qu’ils sont des athlètes du Vanuatu.

“Maintenant que nous sommes arrivés à la fin de la première semaine des Jeux, nous avons construit notre confiance et nous pouvons leur parler librement”.

Mme Carlo n’a jamais manqué une journée de travail, et elle aime son travail, prenant la relève de ses autres collègues bénévoles qui ne peuvent pas le faire, elle améliore son moral pour parler librement avec les athlètes.

Leisara s’est fièrement exprimée: «C’est la première occasion de travailler comme bénévole pour un événement aussi important que j’ai beaucoup appris au cours de cette première semaine. Je suis tellement chanceuse de faire partie de cette équipe de bénévoles d’autant plus que je suis tellement reconnaissante. C’est une grande expérience pour moi!

“La gestion du temps et le service clientèle sont deux des domaines clés qui ont été strictement mis en avant dans les lieux de travail au cours de ces deux semaines de la Van 2017”, a poursuivi Mme Carlo.

En tant qu’enseignante de l’école primaire, Mme Carlo a dit, avoir eu la chance de partager avec deux de nos amis du Pacifique, ce qui ne serait jamais arrivé si elle n’était pas volontaire.

Elle a ajouté que les deux athlètes du Pacifique ont partagé et combien ils sont heureux d’être au Vanuatu, c’est comme s’ils étaient chez eux, ils sont en sécurité et les gens du Vanuatu sont si amicaux.

«Nous faisons tous du bon travail pour notre pays et tous ceux qui sont impliqués dans ces Jeux, même si nous ne savons pas quel est le rôle d’un bénévole dans un grand événement comme celui-ci, nous sommes prêts à aider à nouveau pour les prochains événements que le Vanuatu pourrait être l’hôte encore une fois dans l’avenir “.

Histoire / photo par Sharon Bulesali